Imagerie Médicale du Centre Seine et Marne

Imagerie77.fr

Coloscanner

De quoi s’agit-il ?     

 

L'expression «coloscopie virtuelle» ou coloscanner est le plus souvent employée pour désigner la recherche de lésions coliques précancéreuses, par le scanner, chez des patients asymptomatiques. Les données acquises durant l'examen tomodensitométrique permettent de reconstruire des images 2D (ce sont les classiques coupes axiales) ou des images 3D (c'est l'image virtuelle du côlon). Des logiciels permettent de naviguer à l'intérieur de ce colon 3D et de détecter les lésions coliques : c'est de là qu'est née l'expression «coloscopie virtuelle». Dans les faits, l'interprétation d'un examen de coloscopie virtuelle nécessite généralement une étude des reconstructions 2D et 3D.

La découverte d'un cancer colique ou d'un polype d'une certaine taille au cours d'une coloscopie virtuelle nécessite une analyse histologique ou une polypectomie qui sera réalisée dans un deuxième temps lors d'une coloscopie optique.


 

Déroulement de l examen

 

Vous serez perfusé sur la table du scanner. Injection d’anti-spasmodique par voie veineuse.

En position allongée sur le côté, pose d’une canule rectale. Le colon est distendu par insufflation de CO2. Le volume de gaz insufflé varie, mais est généralement inférieur à 2 litres. La distension colique est évaluée par une coupe tomodensitométrique de repérage (c'est l'équivalent d'une radiographie de l'abdomen).

Si la distension du côlon est correcte, une première acquisition des images est effectuée en position couchée sur le dos.

Une deuxième acquisition d'images va être réalisée, mais cette fois-ci en position couchée sur le ventre. Si cette position n'est pas supportée, une acquisition en décubitus latéral gauche est considérée comme une alternative acceptable. La gravité terrestre entraîne le déplacement des liquides et des matières à l'intérieur du colon. Le changement de position au cours de l'examen a pour but de mieux visualiser les surfaces inférieures et supérieures du côlon grâce aux déplacements de l'air, des liquides et solides à l'intérieur des anses intestinales.


 

Contre-indications

 

La grossesse peut être une contre-indication. Signalez-nous si vous êtes enceinte ou susceptible de l’être.

 

Il peut être réalisé sans ou avec injection d’iode (l’injection d’iode permet une meilleure analyse du contenu de l’abdomen). En cas de contre indication aux produits de contraste iodés (insuffisance rénale, allergie), il sera réalisé sans injection.


 

Préparation

 

La préparation observée dans les 24 heures précédant l’examen vise, comme pour la coloscopie optique traditionnelle, à laver le colon de ses résidus.


 

Injection de produit

 

Injection d'anti-spasmodique en intra-veineux avant  l'examen.

Une injection de produit de contraste iodé pourra parfois être réalisé pour permettre une meilleure étude des organes intra-abdominaux.


 

Effets secondaires et complications possibles

 

Il existe un risque rarissime de perforation colique (risque moins élevé que dans la coloscopie traditionnelle)

 

Effets secondaires et complications des produits de contraste iodé en cas d’injection.


 

Durée

 

La durée de l’examen est en moyenne de 20 minutes.


 

Résultats

 

Les images doivent être reconstruites sur ordinateur puis analysées par le médecin radiologue.

Le compte-rendu écrit sera disponible dans les meilleurs délais.